A propos

Quiconque s’intéresse à l’aviation connaît les pionniers Jean Le Bris, Marcel Brindejonc-des-Moulinais, Yves Le Prieur, Joseph Le Brix ou Maurice Noguès sans toujours savoir qu’ils sont bretons et que l’histoire de l’aviation en Bretagne est riche en événements.

Bretagne Aviation Editions s’appuie sur un réseau d’historiens et de spécialistes de l‘aviation. Leur travaux dans des fonds privés, les archives régionales, nationales et internationales ainsi qu’un important collectage de témoignages oraux permettent à BAE de publier sur des sujets inédits ou entièrement revisités.

La recherche se poursuit.

Les prêts de documents et vos témoignages sont les bienvenus pour étayer et agrémenter ce site et/ou étoffer nos prochaines publications. Aussi, n’hésitez pas à nous contacter.

Ce n’est qu’avec l’aide du plus grand nombre que nous écrirons cette belle Histoire.

 

  • Gabriel de la Landelle, 1861

    J’ai des ailes, des ailes, J’ai des ailes en rondelles, Et comme les hirondelles, Je m’enlève de mon chef, Je prends mon vol haut et bref ; Bref, Je suis l’aéronef ; Vieux ballon, va te faire ef.

    Gabriel de la Landelle, 1861
  • Anonyme breton, v. 1787

    Un nouveau navire est inventé, Qui par les airs naviguera, Jusqu'à la lune et les étoiles, A coup sûr, nous enlèvera.

    Anonyme breton, v. 1787
  • Eugène Béléguic, 1860

    Le poids que peut porter un mètre carré de surface (…) est bien plus considérable qu’on ne l’imagine (…) dès qu’on arrivera à des vitesses de 8 à 10 mètres à la seconde.

    Eugène Béléguic, 1860
  • Jean Le Bris, 1867

    Notre marine à voile s’efface ; no steamers pâlissent, le chemin de fer est maître partout ; mais le voyageur se lasse vite de ce genre de translation et c’est l’oiseau qu’il nous faut.

    Jean Le Bris, 1867
  • Jules Verne, 1886

    Quant à l’avenir de la locomotion aérienne, il appartient à l’aéronef, non à l’aérostat. C’est aux Albatros qu’est définitivement réservée la conquête de l’air !

    Jules Verne, 1886
  • Marc Pourpe, 1913

    L’homme (…) peut arriver à voler aussi bien 25 heures et même davantage ; je ne doute pas (…) que l’on arrive bientôt à aller de Dakar à Pernambuco en 25 heures.

    Marc Pourpe, 1913
  • Jean Vaschalde, 1920

    Dans le secteur des patrouilles aériennes de la Loire (…) j’ai vu les sous-marins disparaître presque instantanément des parages avoisinant les Centres aéronautiques au fur et à mesure de l’entrée en service de ceux-ci.

    Jean Vaschalde, 1920
  • Gabriel de la Landelle, 1863

    C'est l'hélice - la Sainte Hélice ! (…) - qui va nous emporter dans l'air ; c'est l'hélice qui entre dans l'air comme la vrille entre dans le bois, emportant avec elles, l'une son moteur, l'autre son Manche.

    Gabriel de la Landelle, 1863
  • Eugène Béléguic, 1860

    Le cerf-volant libre de toute attache et muni d’un moteur propre (…) s’élancera dans les nues et les parcourra sans tomber aussi longtemps que son moteur continuera de fonctionner, pourvu que les deux parties latérales du plan de suspension se fasse bien équilibre.

     
    Eugène Béléguic, 1860